La diférans lé atèrla

Informations globale


Zot lé dann péi Larényon, noulé zordizour zédi 20 skètamn 2018.

Journée Européenne de la prostate. Journée nationale de la qualité de l'air. Journée du transport public. Journée mondiale du logiciel libre.


Brahma.

Culture Tamoul Île de la Réunion.

Il est représenté avec quatre têtes et quatre bras. Chacune de ses têtes récite un des quatre Veda.

Ses quatre visages, selon certains védantins, représentent aussi le fonctionnement de la personnalité propre antahkarana laquelle est faite des pensées. Il y a l'esprit manas, l'intellect buddhi, l'ego ahamkara, et la conscience conditionnée citta.

C'est le symbole des quatre voies de fonctionnement de la pensée ce sont les manifestations de la conscience floue. Ils peuvent aussi représenter les quatre points cardinaux, les quatre Védas, les quatre yuga,...

Ses mains tiennent:

Un pot à bec utilisé pour créer la vie dénommé kamaṇḍalu.
Une akṣamālā, un rosaire.
Un livre (pustaka) représentant le texte des Veda.
Une ou deux louches sacrificielles, sruk ou sruva.

la légende dit, ses quatre têtes, quand il etait en train de créer l'univers, Brahmā engendra Shatarūpā , celle aux cent formes superbes, également nommée Sarasvatī.

Brahmā en tomba immédiatement amoureux. Śatarūpā se déplaça alors dans de nombreuses directions pour éviter le regard insistant de Brahmā.

Brahama

Mais, où qu'elle allât, Brahmâ se créait une tête pour pouvoir continuer à la voir. À la fin, il en eut cinq, une pour chaque direction cardinale et une pour regarder au-dessus.

Dans le but de contrôler le dieu, Shiva coupa la tête supérieure, mais lorsqu'il apprit que Śatarūpā était la fille de Brahmā, il décida que c'était inconvenant pour lui d'en être obsédé et décréta qu'il n'y aurait pas de lieu où il serait vénéré.

Culture tamoul

En effet, seuls Vishnou - ou ses avatars - et Shiva continuent à être vénérés alors que Brahmā est quasiment ignoré, il ne possède que quelques temples pour lui dédiés, à Pushkar notamment, également à Pondichéry, Et depuis, Brahmā récite les quatre Veda en pénitence.


Association Kreoler TV

Antaḥkaraṇa en sanskrit IAST: devanāgarī: अन्तःकरण , désigne l'organe interne triple ou quadruple dans les systèmes philosophiques indiens orthodoxes du Sāṃkhya et du Vedānta et plus particulièrement de l'Advaita Vedānta. Celui-ci est composé de trois organes internes qui sont par ordre de transformation pariṇāma: buddhi ou mahat intellect, ahaṃkāra ego, et manas mental. Cependant, le Vedānta ajoute un quatrième organe appelé citta englobe parfois dans certains textes les trois autres. Antaḥkaraṇa est encore appelé le principe d'individuation.

KRTW REUNION BIENVENU(E)S.